Rétrospective : Vivienne Westwood

Christina Hendrix


La célèbre créatrice britannique Vivienne Westwood a fait du punk un style vestimentaire qui a désormais toute sa place dans les défilés haute couture. La star de la série Mad Men, Christina Hendricks, est depuis longtemps une grande fan des extravagantes créations de la couturière. Lors des tapis rouge, l'actrice aux formes généreuses porte souvent des robes signées Vivienne Westood.

1 de 22

Vivienne Westwood


La marque Vivienne Westwood comprend une ligne Haute Couture, une ligne de prêt à porter, une collection pour hommes, ainsi que la marque Anglomania qui est un peu plus abordable que les autres collections. La maison Westwood s'est aussi lancée dans les parfums, les accessoires et les chaussures.

2 de 22

Vivienne Westwood, l'enfant terrible de la mode


Vivienne Westwood est née dans le nord de l'Angleterre en 1941. A 17 ans, elle part s'installer à Londres où elle entreprend des études de stylisme qu'elle abandonne quelques temps après. Elle continue malgré tout à créer des bijoux dans ses heures perdues. En 1962, elle dessine sa propre robe de mariée.

3 de 22

Vivienne Westwood en 1976


Après huit ans de mariage, Westwood commence une relation avec l'artiste et musicien Malcom McLaren en 1971. Celle-ci durera près de dix ans et lui permettra d'exprimer sa créativité grâce à au soutien infaillible de McLaren.

4 de 22

Vivienne Westwood et Malcom McLaren


Après son divorce, Vivienne Westwood s'est installée avec Malcom McLaren. Elle a imaginé et conçu des vêtements qui étaient vendus dans leur boutique située au cœur de Londres en s'inspirant de la culture punk, SM et undergound. Au milieu des années 70, McLaren est le manageur des Sex Pistols alors que Westwood les a habillés de la tête aux pieds. Elle utilise cette médiatisation pour promouvoir sa ligne de vêtements et son magasin mais aussi pour institutionnaliser petit à petit la mode punk.

5 de 22

Le punk


Vivienne Westwood est réputée pour dessiner des silhouettes punks. Cette digne représentante d'un style glam-rock-rebelle a remis les pins, les tatouages, les chaînes, et autres extravagances de la mode punk au gout du jour.

6 de 22

La collection « Pirate »

L'un de ses défilés les plus connus est la « collection Pirate » de 1981. Les mannequins défilent avec des Walkmans en dansant sur de la musique ethnique et sur du rap. La collection est basée sur l'or, les trésors, l'aventure et l'exploration.
Avec cette collection, Vivienne Westwood veut prouver qu'elle ne fait pas uniquement dans le trash mais que ses créations sont également le fruit d'une longue réflexion. Intéressée par les traditions et l'histoire de son pays, elle commence à imprégner ses créations de ses nombreuses recherches.

7 de 22

Le style 18è siècle


Vivienne Westwood a finalement réussi à faire entrer le punk comme culture à part entière. Elle a inspiré de grands couturiers tel que Jean Paul Gaultier. Elle s'attaque alors à un autre style, très différent, celui du romantisme du 18è siècle. Une inspiration qui lui a donné l'occasion de créer des tenues extravagantes et flamboyantes. Chez Westwood, il n'y a pas de demi-mesure

8 de 22

Westwood revisite le tartan


Dans les années 80, Westwood s'est intéressée aux tenues portées par l'establishment britannique, tout particulièrement le tartan pour lequel elle a eu un véritable coup de cœur. Une collection intitulée Anglomania.

9 de 22

L'exagération des silhouettes féminines


Westwood exagère les silhouettes des femmes, particulièrement au niveau des hanches, des bustes et des fesses.

10 de 22