20 stress inutiles

Non au stress!

Les relations toxiques, l'utilisation du mobile, la planification du futur, la culpabilité facile... Notre vie comporte un lot incroyable de sources de stress que l'on se crée la plupart du temps soi-même et qu'on peut facilement éviter. Découvrez nos conseils pour s'alléger le coeur et l'esprit et voir la vie sous un jour positif au quotidien !

1 de 21

Les personnes négatives

On a tous dans notre entourage des relations toxiques qui empoisonnent notre vie. Il faut être capable de cibler les types de personnalités toxiques dont il faut se méfier. Ensuite, on évalue comment on met de la distance entre elles et nous... jusqu'à couper les ponts définitivement s'il le faut !

Voir aussi sur MSN Femmes :

Ces amis à ne jamais emmener en vacances

2 de 21

Le boulot

Un hyperinvestissement au travail, un emploi où il n'y a jamais de place pour le plaisir, un poste où on n'a aucun défi, un environnement négatif et un patron peu compréhensif peuvent contribuer à nous gâcher la vie. Si on se sent dans cette situation, il serait peut-être temps de songer à trouver un emploi qui nous ressemble davantage et qui concorde avec nos valeurs. On passe tellement de temps au travail qu'on n'a pas à subir tous ces inconforts!

3 de 21

Le poids

On a toujours une idée de notre poids avant de monter sur une balance alors pourquoi le vérifier chaque jour? Qu'on pèse 60 ou 63 kilos, est-ce qu'on sent vraiment différent?

4 de 21

La belle-famille

Pourquoi se met-on la pression quand vient le temps d'inviter ou de voir la belle-famille? Sur ce point, on devrait lâcher prise. On n'est pas en amour avec eux, mais bien avec notre Chéri(e). Quand on sait qu'ils débarquent pour le brunch le dimanche matin, on passe notre samedi à nettoyer, à ranger, faire des courses et préparer un menu élaboré? Pourquoi? Fini ce stress : on va au resto! Et on se détache de cette pression ridicule de vouloir les impressionner. Ils doivent nous accepter tel que l'on est!

5 de 21

La mode

Quand on passe devant les vitrines des boutiques, on a des sueurs et on remarque que notre rythme cardiaque s'accélère. On ressent alors un manque qui prend des allures de : «Il me faut absolument un jeans rouge!» La mode doit être une influence sur notre manière de se vêtir pas un diktat !

Voir aussi sur MSN Femmes :

Quelle shoppeuse êtes-vous ?

6 de 21

La culpabilité

Se sentir coupable d'avoir fait tel ou tel choix, repeser le pour et le contre d'une décision déjà prise, les nombreux « IFO » qui alourdissent notre vie (« Il faut que je fasse cela pour être une bonne mère », « Il faut que j'aie une belle maison toute propre », « Il faut que je m'entraîne... », etc.) et toute la culpabilité qui s'en suit est néfaste pour notre santé mentale et physique. La culpabilité est une plante envahissante. Vaut mieux couper ses racines au plus vite et se libérer de ses tentacules !

7 de 21

Facebook

Est-il vraiment important de tenir le compte précis -et quotidien- de nos « amis »? Et puis, on n'écrit pas n'importe quoi : on mesure nos pensées, on redore souvent notre image, etc. Bref, on se crée tout un stress en s'obligeant à répondre un mot gentil à tous, à entretenir des relations superficielles avec des gens qu'on ne voit jamais. Un ménage de notre compte Facebook est nécessaire pour ne pas que ça devienne une tâche, donc un stress de plus dans notre vie. Et si vous ne pouvez pas passer une seule journée sans le consulter (et ressentez un manque), c'est que vous avez perdu votre liberté. Pensez-y!

8 de 21

Le téléphone portable

On ne l'utilise plus pour «téléphoner en cas d'urgence», on y est scotché jour et nuit! On utilise notre téléphone pour vérifier de façon compulsive nos mails, mettra à jour notre page Facebook, prendre des photos (qu'on n'imprimera jamais!), jouer à des jeux (on faisait quoi avant pendant un temps mort?), meubler le silence avec de la musique, etc. Est-ce vraiment nécessaire?

9 de 21

Les disputes

Souvent, un petit rien vire en dispute mémorable. Sommes-nous si irrité(e) ou c'est parce que nous sommes stressé(e) que les sautes d'humeur se multiplient? À méditer.

10 de 21